Pression artérielle

Pression artérielle
14 note(s) (3.79 ø)

 

 

Mécanisme de régulation de la pression artérielle

La pression artérielle est la pression régnant dans une section particulière du système cardio-vasculaire. Dans la pratique clinique, cela signifie généralement la pression artérielle dans les grosses artères.
La pression sanguine dans les artères ne peut être modifiée que dans des limites relativement étroites, à la fois comme trop élevé, et également la pression artérielle trop basse peut endommager les organes ou les parois des vaisseaux sanguins. Dans le même temps, la pression artérielle doit être adaptée à l'évolution des besoins de l'organisme. Le pré-requis pour la régulation de la pression artérielle est son autocontrôle par des barorécepteurs. Ceux-ci sont situés dans la paroi de l'aorte et d'autres grosses artères à la poitrine et du cou. Les plus importants sont à l'intérieur du sinus carotidien. Ces récepteurs enregistrent les variations de la pression sanguine en raison des changements conséquents dans l'étirement des parois des vaisseaux et de transmettre cela au bulbe rachidien. Cela déclenche alors une série de mesures visant à une tension artérielle basse ou élevée. Il est important de savoir qu'il existe différentes mesures qui peuvent avoir un effet à court terme ou à long terme. En plus des barorécepteurs, il ya aussi d'autres facteurs comme l'osmolarité du sang qui affecte la pression sanguine.

 

Fracture vertébrale due à une ostéoporose secondaire chez un patient sénégalais suivi pour adénocarcinome de la prostate.

Fracture vertébrale due à une ostéoporose post menopausique chez une camerounaise

Chondrocalcinose (pseudogoutte) chez un patient sénégalais de 56 ans. Ce patient a par ailleurs comme autre maladie une hypertension artérielle, un diabète de type 2 et un asthme.

Chondrocalcinose chez un patient africain avec gonarthrose et calcification des menisques.

Calcification aortique chez un patient avec déminéralisation osseuse et arthrose du rachis

Calcification des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule

Cicatrices cheloïdes pour le traitement d'une gonarthrose

Coloration orangée des mains après initiation de la rifampicine chez une patiente iranienne de 21 ans pour prophylaxie antituberculeuse. coupe longitudinale os naviculaire.

A noter la présence de lésions suggestives d'infarctus osseux

Géodes à l'emporte pièce

radiographie des côtes:

radiographie du crâne myélome

corps étranger dans le genou

arthrose entre l'astragale et le calcaneum

La ponction avait ramené 200 ml

Erosion du 5e métacarpien

hygroma du coude

erosion et géodes  des 2 mains au cours de la polyarthrite rhumatoïde

Radiographie du bassin montrant une coxarthrose supero interne .

Dénomination, transmission aux mêmes conditions

• Le nom de l'auteur du vidéo doit être indiqué.
• La diffusion n'est possible que sous les mêmes conditions de licence.
 - Téléchargé à 03.01.2012
15184 Consultations
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!